Cet article ne parle pas de la SNCF

Christophe Belbeoch 2
Un composteur SNCF orange anné 80

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un sujet qui n’a rien à voir avec mon parcours professionnel, ni le développement. Ben quoi? C’est mon blog, je fais ce que je veux!

Quoique, il est sûrement possible aussi de faire un parallèle avec le dev, au travers de pratiques que les futurs informaticiens vont devoir intégrer.
https://www.codeur.com/blog/eco-conception-web-site-ecologique/
https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/le-green-code-pour-sauver-la-planete-67283/

Bien qu’un monde (voir plusieurs?) me sépare de la communauté des « bobo-bio-écolos ». Il m’apparaît évident, et encore plus depuis que je suis papa, que l’écologie est l’affaire de tous.

Alors oui, économiser l’énergie, rouler moins, tout ça… C’est bien. Mais dans la vraie vie ce n’est pas toujours applicable. Tout le monde n’habite pas une grande ville et tout le monde n’a pas forcément les moyens de faire des travaux d’isolation conséquents ou changer sa chaudière pour consommer moins.

Il y a un an, je me suis donc posé la question de quel geste quotidien je pourrais faire pour essayer, à mon petit niveau, de moins polluer sans que cela ne m’oblige à dépenser des sommes faramineuses ou impacte de façon trop radicale mon mode de vie. Et c’est là que m’est venu l’idée de me mettre au compostage des déchets.

Plusieurs municipalités proposent des programmes pour aider les citoyens à s’équiper à moindre frais. Dont la mienne: Quimper.
http://www.quimper-bretagne-occidentale.bzh/159-reservez-votre-composteur.htm
Mais si vous êtes bricoleur vous pouvez aussi fabriquer votre composteur vous-même.
https://compost.ooreka.fr/comprendre/fabriquer-composteur
C’est donc comme ça que l’aventure a débutée.

Quand j’ai commencé à en parler autour de moi. Je me suis heurté à un certain scepticisme. J’ai eu des remarques du genre: « un composteur ça pue! », « avec ça tu vas attirer des rats », etc..
Même mon épouse, n’y croyait pas, j’ai du lui promettre d’arrêter immédiatement s’il y avait le moindre problème.

Le constat au bout d’un an de pratique. Que du positif!
Déjà primo, ça ne sent pas mauvais, d’ailleurs il faut vraiment mettre la tête dedans pour sentir quelque chose, et cela à une odeur que je trouve agréable, entre l’humus et le sous-bois.
Deuzio, cela n’attire pas les rats ni les souris. Effectivement, il y a tout un microcosme d’insectes qui s’est créé à l’intérieur du composteur, et c’est eux qui font le boulot de transformation des déchets. Mais ces derniers restent bien au chaud à l’intérieur et n’envahissent pas l’extérieur.
Tertio, c’est vraiment facile et simple à faire avec quelques bonnes pratiques. Mais rien de contraignant. http://www.magiciencomposteur.com/le-compostage-en-pratique-26.html
J’invite d’ailleurs, ceux qui n’y croient pas à venir me rendre visite, je leur montrerai mon composteur et ils pourront constater par eux même.

Et là je vois déjà ce que vous pensez: « ouais le gars il est fier, il fait du compost, mais en fait ça sert à rien… ». Faux!
Le but au départ, c’était de faire un geste pour moins polluer, vous vous souvenez?
Eh bien! Le point le plus important, c’est qu’avec cette pratique nous avons divisé par deux le volume de déchets que nous mettons dans le bac de collecte des ordures ménagères.
Oui par deux! D’un sac de 65 litres par semaines, nous somme passé à un toutes les 2 semaines. Et nous sommes 3 à la maison.

Qu’on s’entende bien, il s’agit ici d’un simple retour d’expérience et pas d’une leçon de morale.
Mais si comme moi, vous avez la chance d’avoir, ne serait-ce qu’un petit bout de jardin, je vous encourage à essayer. C’est facile et c’est gratifiant, car les résultats sont probants et rapides. Par contre je ne sais pas ce que cela donne en appartement, mais vous pouvez lire ceci pour ceux qui voudrait tenter le coup.
https://www.franceinter.fr/environnement/j-ai-teste-pour-vous-le-compostage-en-appartement

N’hésitez pas à poser des questions ou à partager en commentaires vos expériences .

Tags:

2 Replies to “Cet article ne parle pas de la SNCF”

  1. Honnêtement, c’est une excellente idée. Je m’y suis mis aussi depuis que je suis en maison.
    Couplé à ça, je récupère l’eau de pluie avec une mini dérivation sur une gouttière qui tombe dans une cuve.

    Un grand philosophe (Gandalf) a dit un jour : « Je crois que ce sont les petites choses, les gestes quotidiens des gens ordinaires qui nous préservent du mal… »

Comments are closed.