Comment décrocher votre premier job en tant que développeur junior en moins d’une semaine !

Christophe Belbeoch 3

Si vous lisez ceci, c’est que vous avez été attiré par ce fabuleux titre putaclic (clickbait en anglais). A partir de là plusieurs possibilités. Soit vous êtes naïf/naïve, soit vous êtes curieux/curieuse, soit vous êtes les deux ou soit vous avez atterri ici sans trop savoir pourquoi.

Dans le dernier cas je vous recommanderai de poser votre smartphone et d’aller prendre un bol d’air au lieu d’errer sans but au travers de l’internet… Pour les autres, je vais vous faire une confidence: je n’ai pas la réponse annoncée par le titre. Voilà! Merci, au revoir.

Plus sérieusement, si vous espérez trouver votre premier emploi de développeur en utilisant une formule magique, je suis au regret de vous dire qu’il va falloir trouver une autre méthode. D’autant plus qu’aujourd’hui plus qu’auparavant les temps sont durs pour les juniors!

Malgré tout, cela n’est pas mission impossible. J’y suis arrivé! Et pourtant sur le papier, c’était pas gagné. Jugez plutôt, je suis un reconverti issu d’une formation d’un an, j’ai 39 ans, j’habite au bout du monde (dans le Finistère) , je n’avais aucune expérience professionnelle dans l’informatique avant et aucun réseau dans le milieu de la tech.

En clair, c’était mort dès le départ! Et là, je vais utiliser une petite citation (ça fait toujours bien!) : « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. » – Mark Twain

Et vous aussi, vous pouvez le faire! Voici ce dont vous allez avoir besoin: de la méthode(un tout petit peu…), de l’audace, une bonne dose d’énergie et d’optimisme. Et surtout de la ténacité ! Car vous allez vous ramassez un paquet de refus et de déceptions avant de décrocher ce fameux job qui va enfin vous mettre le pied à l’étrier.

Commençons par enfoncer quelques portes ouvertes. Arrangez votre CV, c’est votre carte de visite. Vos lettres ou mails de motivation ne doivent pas être calqués sur des modèles trouvés sur internet. Pas besoin de faire dans l’originalité à tout prix, écrivez simplement avec vos mots à vous (et sans faute si possible!). Si vous arrivez à décrocher un entretien physique ou par webcam, soignez votre apparence (sortez vos habits du dimanche). Essayer d’être « normal » en entretien, votre interlocuteur est une personne comme les autres, vous méritez du respect et réciproquement. Gardez en tête que c’est une conversation entre deux adultes, c’est tout. Il n’y a pas de lien de subordination et pas non plus de familiarité.

Maintenant la méthode. Inscrivez-vous sur des sites de recherche d’emploi (pas la peine de les faire tous ils regroupent souvent les mêmes offres). Exemple: Indeed, Région Job, l’Apec, les Jeudis… Evitez Pôle Emploi, vous ne recevrez que des offres d’escrocs vous proposant de faire de la mise sous pli et autres arnaques de ce genre. D’ailleurs si vous connaissez quelqu’un qui a déjà trouvé un emploi grâce à Pôle Emploi, faites moi signe.

Une autre source pour trouver des offres c’est d’utiliser Linkedin(j’espère que vous avez un profil…). Ciblez les entreprises qui vous intéressent et mettez une alerte emploi dessus ou créer des alertes plus larges avec les critères qui vous conviennent. Si vous souhaitez faire des candidatures spontanées, le site La Bonne Boîte (un site Pôle Emploi mais bien fait celui-là!) peut vous aider à cibler les entreprises susceptibles de recruter.

Une fois votre sélection d’offres faites, il va falloir organiser le suivi de vos candidatures. En effet, avec les rafales de CV et lettres de motivations que vous allez envoyer dans la nature, si vous ne suivez pas un minimum, vous courez le risque de ne plus savoir quand et où vous avez postulé. Certains recruteurs vous rappelle 3 mois après et franchement si vous n’avez rien noté vous allez passer pour quelqu’un de peu motivé car vous ne saurez même plus ce que contenait l’annonce.

Un simple fichier Excel fera très bien l’affaire. Vous y notez: la date à laquelle vous avez postulé, l’intitulé du poste, éventuellement les technos contenues dans l’annonce, le nom(si vous l’avez) et l’adresse du contact, si vous avez été recontacté et si oui, quand? Si non, pensez à marquer une date de relance (entre 10 et 20 jours) car vous avez tout de même le droit à une réponse, même négative! Vous pouvez également y consigner vos impressions après un entretien ou contact téléphonique, les suites à donner, etc….

Il faudra alimenter ce fichier en permanence et y accorder quelques minutes d’attention tous les jours et dès que vous postulez quelques part. Maintenant que votre fichier contient plusieurs dizaines de candidatures il faut vous préparer car votre téléphone ne va pas tarder à sonner.

Me préparez? Oui, mais à quoi? Vous le saurez dans le prochain article (le teasing c’est important!). A bientôt.

Tags:

Comments are closed.